Clarifier son lieu de vie avec son bol de cristal est une des nobles tâches de la sorcière cristalline qui sommeille en vous !
Savez-vous que vivre en harmonie avec son lieu de vie ou de travail, cela s’entretien ? Les lieux qui nous accueillent sont aussi un reflet de nous-mêmes… Ainsi, prendre soin d’eux, c’est aussi prendre soin de soi !


1. Qu’est-ce le champ d’énergie chez un être vivant ?

Notre corps n’est pas uniquement fait de matière. Toutes les médecines qui tiennent compte de la structure énergétique de l’humain s’accordent à reconnaître l’existence de plusieurs corps qui se superposent à notre corps physique comme des poupées gigognes.

Le corps est enveloppé d’un champ d’énergie vitale et subtile. Cette enveloppe énergétique n’est pas directement visible, pourtant, elle est identifiée dans bien des traditions depuis la nuit des temps. Notre architecture énergétique possède ainsi ses 7 corps (le corps physique et les 6 corps subtils) :

1. Le corps physique
2. Le corps éthérique (se situe à l’extérieur du corps, telle une sorte de manteau de 2-3 cm d’épaisseur)
3. Le corps astral ou émotionnel (fluctuant et instable, il varie au fil des émotions qui nous traversent, situé à )
4. Le corps mental (là où se forment nos pensées, nos réflexions, notre capacité de synthèse et d’organisation, situé à 8 à 20 cm du corps physique)
5. Le corps causal (corps des causes et des mémoires profondes ; celui où sont inscrits le projet de l’âme et les vies passées, situé à 15 à 30 cm du corps physique)
6. Le corps bouddhique (corps intuitif constituant le corps spirituel, plan de l’énergie universelle situé à 30 à 60 cm du corps physique)
7. Le corps âtmique ou monadique (enveloppe la plus évoluée de l’être humain situé à 60 à 85 cm du corps physique, siège de l’extase spirituelle)


D’après Kiran Vyas, directeur et fondateur des centres Tapovan, et un des pionniers de l'ayurvéda en France, « nous naissons tous avec ces cinq premiers corps qui, globalement, se développent normalement chez chacun de nous. Mais les védas mentionnent que nous pourrions bénéficier de corps encore plus subtils, à condition de les développer intentionnellement par une pratique spirituelle et un art de vie particulier ». Selon lui, à partir des sixième et septième corps, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions de l’espace et du temps.


2. Qu’est-ce que les énergies du lieu ?


Sur Terre, chaque forme de vie est sous l'influence de deux grandes sources d’énergies : cosmique et tellurique. Le Ciel et la Terre.

Concernant l’énergie cosmique, cette dernière génère ce que les géobiologues appellent des vortex ou encore des cheminées cosmo-telluriques. Le champ magnétique terrestre stoppe les protons et les neutrons à 20.000 km d’altitude et les électrons à 3.500 km. C’est l’atmosphère qui filtre ces rayonnements exceptés la lumière et infra-rouge, les UV et le rayonnement cosmique. Si nous ne bénéficiions pas de cette barrière protectrice, la vie n’existerait pas sous la forme que nous connaissons ou bien elle n’existerait pas du tout !


Quant à l’énergie tellurique, elle provient de la planète elle-même, avec ses arborescences souterraines, ses veines d’eau, ses failles… etc. Comme nous l’explique Alain de Luzan (géobiologue et bio-énergéticien en Gironde, président-fondateur de l’École française de géobiologie), dans son livre « Votre santé en lieu sûr » - édition le courrier du livre- ce rayonnement-là « transporte des ions négatifs attirés par le rayonnement cosmique positif. Lorsqu’ils se complètent puis s’équilibrent, alors les champs cosmo-telluriques sont bénéfiques pour la vie. Ils chargent l’air que nous respirons et alimentent notre vitalité » !

Les réseaux cosmo-telluriques sont reliés aux métaux contenus dans la terre. A chaque métal présent dans le sous-sol de la terre correspond un réseau particulier formant un maillage plus ou moins large :

  • Le réseau Hartmann, qui correspond au nickel
  • le réseau Curry (diagonal) qui correspond au fer
  • le réseau Peyré qui correspond à l'or
  • le réseau Palm pour le cuivre
  • le réseau Wissman correspondant à l'aluminium


Nous pouvons également être influencés par d’autres sources d’informations énergétiques comme les mémoires du lieu ou de certains objets, la présence d’entités, le passage ou la présence d’eau souterraine, les ondes de forme des objets qui nous entourent, leur emplacement… Et si nous pouvons être influencés par notre environnement énergétique, nous l’influençons tout autant en retour. En effet, les scientifiques de GCI (The Global Coherence Initiative) pensent que, « parce que les fréquences des ondes cérébrales et du rythme cardiaque chevauchent la résonance de champ de la Terre, nous ne sommes pas seulement des récepteurs d’informations biologiquement pertinentes, nous alimentons également des informations dans le champ global, créant ainsi une boucle de rétroaction avec les champs magnétiques de la Terre ».


3. Qu’est-ce qui peut influencer les énergies du lieu ?


L’homme moderne vit en permanence au milieu d’un champ électromagnétique provoqué par le portable, la télévision, le four à micro-ondes, la machine à laver, l’ordinateur, l’ascenseur, le train… À tel point que l’on parle aujourd'hui de syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM). Sans oublier la radioactivité présente dans l’air. Enfin, les bruits et leurs ultrasons sont une autre source de nuisance à ne pas négliger.

Nous avons déjà croisé l’existence des réseaux cosmo-telluriques. En fait, chacun d’eux impactent notre état de santé. « L’exposition à une zone active est responsable de 60 % des maladies et de 80 % des cas de cancer, d’où l’intérêt de se préoccuper de ces influences » disait au début des années 1950 le chimiste Hartmann, qui a laissé son nom au célèbre réseau. À la même époque, le Dr Peyré prêtait son nom à celui mesurant le cuivre et le Dr Curry, météorologiste, à celui du fer. Quelques années plus tard, une étude du Dr Picard à Moulins- sur-Allier, ville où le taux de cancer était deux fois supérieur à celui de la moyenne nationale, a permis d’établir un lien entre habitat et maladie. » INREES -publication du 08 janvier 2018.

Et comme nous le devinons, nos états d’être interfèrent aussi avec les énergies de notre lieu de vie ou de travail.
Notre état physique et physiologique, nos états affectifs et émotionnels, nos pensées et croyances, notre dimension spirituelle… tout cela relève de notre responsabilité personnelle.


4. Se placer au service de la Vie en nous


Notre lieu de vie ou de travail est un écosystème fabuleux ! Il alterne sans cesse entre équilibre et déséquilibre : c’est en mouvement permanent ! L’harmoniser permet de maintenir une structure énergétique propice à la vie, au bien-être et à la santé globale. Votre bol de cristal déploie une énergie qui va élever le niveau vibratoire de votre lieu et ainsi le dégager des charges énergétiques "négatives", des éléments du bas-astral, des miasmes, des agrégats émotionnels et psychiques...etc. S'il ne modifie pas les réseaux cosmo-telluriques, la pureté et la puissance de son énergie va créer une dispersion vibratoire des charges et maintenir une enveloppe d'énergie au sein de votre lieu.


Faites-vous confiance !

Votre ressenti du lieu et de vous-même en ce lieu est une boussole fiable ! Certains états de l’être peuvent vous faire signe et il peut s’avérer plus qu’utile de nettoyer et de clarifier votre lieu de vie ou de travail.


Ressentez...

  • Fermez les yeux.
  • Posez votre attention sur la position de votre corps dans l’espace.
  • Donnez de l’amplitude à votre souffle et écoutez ce qui vient…
  • Posez-vous la question en conscience : que se passe-t-il en vous lorsque vous êtes ici ?

Les sensations peuvent être subtiles, mais facilement décelables si vous vous placez à l’écoute attentive de votre univers intérieur. Identifiez vos pensées, vos sentiments, vos sensations physiques, vos perceptions sensorielles, votre niveau d’énergie vitale, votre état psychologique, votre bien-être général…
Vous pouvez réaliser ce petit test dans différentes pièces du lieu. Vous pouvez également mesurer leur niveau vibratoire avec un pendule et une échelle de Bovis. Il s’agit d’une échelle que l'on utilise avec un pendule et qui fut conçue par le physicien Alfred Bovis. Cela échelonne la valeur vibratoire -en unités Bovis- d’un être vivant, d’un objet ou d’un lieu.
Ceci peut vous permettre d’avoir une mesure et de la confronter à votre ressenti personnel.


5. Clarifier votre lieu grâce aux sons des bols de cristal


Si le lieu mémorise ce qui est dégagé en son enceinte, la fréquence élevée du bol de cristal va dé-cristalliser ce qui est figé.
Votre intention, chantée ou verbalisée à voix haute, est un outil vibratoire tout aussi puissant.
L’alliance de ces deux portes vibratoires va élever le niveau énergétique du lieu et donc le dégager des énergies les plus lourdes qui nuisent à votre bien-être.
Utiliser votre voix avec le bol chantant vous permet d’intervenir sur différentes fréquences. L’énergie cristalline est pure et d’une haute fréquence. Elle est puissante car elle provient du minéral quartz.

Votre bol de cristal doit être nettoyé d’un point de vue énergétique, avant et après la clarification. N’oubliez pas que le quartz est mémoriel et qu’à ce titre, il engramme de l’information qu'il restitue amplifiée !


6. Comment faire ?


Placez-vous, intuitivement, à un endroit de la pièce. A défaut, commencer par son centre.
Si vous avez un pendule, recherchez dans votre lieu de vie ou de travail le Point-Son. De cet endroit, l’énergie-son sera déployée à l’ensemble de la bâtisse et vous n’aurez pas à circuler physiquement (Ecole française de Feng-Shui, Jean-Claude Sachou).
Sinon, déplacez-vous en jouant de votre bol de cristal et en verbalisant votre intention de clarification.
Baignez l’endroit de sons. Parcourez l’espace, ouvrez les tiroirs, les meubles, les placards, passez derrière les rideaux et tentures… pensez à ouvrir vos fenêtres afin que l’air circule et participe à véhiculer toutes ces ondes cristallines dans votre lieu.
Vous pouvez, ensuite, sortir quelques instants puis revenir avec l’intention d’un re-nouveau. Replacez-vous en état de réceptivité. Fermez les yeux. Posez votre attention sur la position de votre corps dans l’espace. Donnez de l’amplitude à votre souffle et écoutez ce qui vient…


7. Exemples de verbalisations pour clarifier votre lieu


Invocation pour dégager des nocivités :

Par le très-saint-nom de notre Père divin Par le très-saint-nom de notre Mère divine
En union avec mon être essentiel, moi (votre prénom),
Je demande que toutes les nocivités de quelque ordre qu’elles soient,
Qui sont dans le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu
Soient transférées vers cette flamme de vie (diriger votre geste vers la bougie) et transmuter en lumière pour toujours
Je demande qu’à la place soit l’énergie divine d’amour sagesse (appelez les énergies que vous souhaitez)
Et qu’elle emplisse le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu.


Invocation pour dégager des entités :

Par le très-saint-nom de notre Père divin Par le très-saint-nom de notre Mère divine
En union avec mon être essentiel, moi ...
Je demande que toutes les entités, de quelque confession qu’elles soient,
Qui sont dans le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu
Rejoignent la lumière, Je vous bénie
Je demande qu’à la place soit l’énergie divine d’amour sagesse... (appelez les énergies que vous souhaitez)
Et qu’elle emplisse le corps physique, les corps subtils ou l’aura cosmique de ce lieu.


Vous pouvez aussi adjoindre à l’énergie-cristal, une intention à l’égard du deva (esprit) de la maison afin qu’il accompagne votre démarche de clarification.
Il est essentiel de repenser notre rapport à la nature, à l’invisible et au sacré. Tout est Un !

Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, de vibration.” Nikola Tesla

Namaste les Cristallins !