A l’intime de soi, il y a tout un univers d’images, de sentiments, de sensations, d’idéal, de regrets, d’espoir et de profond silence… un monde qui abrite notre histoire et quelque chose de bien plus grand que nous-même.Un fil d'or entre notre psychologie et notre spiritualité.



Le lieu des métamorphoses

L’intime, ce n’est pas ce que l’on cache du regard des autres par crainte d’entamer l’image ou l’idéal de soi. Ce n’est pas non plus le lieu de manigances secrètes, de relations ou fantasmes cachés, ni le coffre cadenassé de pensées ou d’actes que nous n’assumons pas. Non… il ne s’agit pas d’une sorte d’intimité obscure. C’est bien plus vaste et lumineux que cela… Car, l’intime est un jardin fertile de la psyché où chacun parle à Dieu ! Où l’on sent sa présence, où l’on trouve refuge pour advenir à toutes ses métamorphoses ! Parce que l'’intime, c’est la source à laquelle chacun s’abreuve pour que l’eau de la vie trouve le moindre interstice, la plus infime anfractuosité à irriguer dans nos rocheuses et déserts intérieurs…


L’instant sublime

Ne vous arrive-t-il pas de pressentir cet appel au cœur de vous, qui vous dit simplement : va, c’est maintenant !
Vous cessez alors votre activité de l’instant et vous placez au calme… Peut-être même fermez-vous les yeux sur le monde de la forme, le monde extérieur… Cela ne dure pas forcément très longtemps, mais c’est là, cristallin, immédiat, fulgurant ! Au cœur-même de cet instant, rien ne peut faire intrusion. Vous ressentez un sentiment d’unité inédite. Une grâce vous est offerte… Vous êtes à l’intime de vous-même et l’instant est juste sublime ! Cette expérience est souvent décrite avec son bol de cristal. Un peu comme si le son du bol de cristal nous initiait, en quelque sorte, à ces instants où l'âme agit...


Hasard de la vie intime

Tout est hasard, rien n’est hasard… cela ne signifie pas grand-chose à l’intime de soi. Qu’est-ce qui serait réellement prédictible à l’intime de soi ? Ça, c’est le « chabada » d’un mental qui cherche le divin sans se douter qu’il se tient dans le fauteuil juste à côté ! Que le hasard existe vraiment dans le monde ou pas, nous ne pouvons pas le savoir. Il y a une raison profonde à cela : un tas de phénomènes nous paraissent aléatoires, mais on finit par y découvrir des lois. Et même si ces lois sont complexes et font intervenir de nombreuses variables, il est très difficile d'en prédire les effets à long terme… et pourtant, l’intime est un guide !


Jeu de reflets, miroir de l’âme

A l’intime de soi, aucune probabilité n’a pignon sur rue ! Juste ressentir… se recentrer quelques minutes et laisser apparaitre en soi cet état de l’être qui vous embrasse totalement. Ce qui vient s’exprime alors dans l’infinie richesse de votre subjectivité, dans l’instant présent… Avant cela, après cela… c’est autre chose. C’est peut-être juste « intransmissible » … Nous érigerons toujours quelques facétieuses formules de dissimulation si nous tentons de mettre au monde l’intime.

L’intime ne peut pas être un phénomène relevant d’une mise en scène de soi, elle-même inscrite dans un « jeu » de communication. C’est pourtant possible de le faire, mais l’intime s’absente alors et nous ne mettons en scène que la capture de son reflet ou son empreinte…
Pourtant, en cette fragrance du discours se manifeste l’embrun de l’intime, l’essence de votre âme


Alors... cultivons l'Attention et la Présence à ce qui Est ! (clic sur la phrase violette)


NAMASTE les Cristallins