Aller vers Soi est un chemin courageux ! C'est un véritable choix de vie. Une aventure qui n'a pas de fin définie. Dans nos sociétés modernes, on sait mobiliser l'énergie-yang pour changer, avancer, "gagner"... Peut-être sait-on moins se "laisser gagner" par l'énergie créatrice du féminin en soi.


Aller vers soi c'est accéder à son monde souterrain

Le féminin est une énergie sensible, subtile si vous préférez. Elle se love et se meut dans notre univers intérieur. Il nous faudra donc y plonger. Descendre en Soi n'est pas une vaine image. Toute danse avec Soi nécessite une profonde investigation de qui-nous-sommes. Et si cela ne se fait pas à la surface de l'être, c'est bien que l'or se dissimule sous des aspects parfois terrifiants, dans les tréfonds de l'âme... nous avons si peur de notre propre puissance d'être ; or, la puissance, ce n'est pas la force ! Il n'empêche qu'il nous faudra plonger dans l'Adama de ces ombres, pour en libérer la lumière vers la surface. Pour s'en libérer en quelque sorte.

Aller vers soi, c'est accéder à son monde souterrain car il nous faudra amener ces parts d'ombres, vers plus de conscience. Ceci afin qu'elles perdent, petit à petit, de leur vivacité.
Cultiver une attitude différente face à leur manifestation dans notre vie. Ces manifestations peuvent prendre l'habit des émotions, de nos pensées, de certaines de nos représentations, de nos attitudes face à telle ou telle situation, de nos comportements...etc.
Donc, il est toujours intéressant de mettre une petite distance-aussi infime soit-elle- qui permet d'observer nos mécanismes, nos automatismes ou nos conditionnements afin que ceux-ci se transforment sous le "regard" de la conscience.
Et pour cela, il nous faut pénétrer notre propre monde souterrain. Là où se lovent nos peurs et celles de nos lignées. Ce lieu secret où se tapissent des myriades de représentations tissées par l'inconscient collectif. Cette grotte sombre où aucun élément n'a jamais -ou si peu- rencontré la lumière de la conscience. Ce lieu dit- inaccessible où sommeillent les monstres...


Aller vers Soi, c'est apprivoiser l'égo et entrer en amitié avec Soi

Le travail de mise au monde, telle une 2ème naissance, c'est d'abord se défaire de ce que l'on nous a collé sur le dos, depuis que nous sommes petits. Ce que l'on porte là, c'est un peu comme une deuxième peau !
En fait, on s'identifie à cette enveloppe, et il sera nécessaire à moment donné, de s'en découvrir ! Oui, s'en découvrir pour Se découvrir en vérité. Car, il nous faut passer par une étape inconfortable où l'on va se sentir un peu fragile, comme au cœur d'un inédit-de-soi-même. Se déshabiller, se dés-identifier, trier, choisir ce qui doit "vivre" et ce qui doit "mourir" en soi... ce n'est pas vraiment naturel.
Ce sera aussi apprivoiser les peurs qui surgissent de notre égo, qui, bien souvent, ne veut pas bouger d'un iota. Ne lutter pas à son encontre car c'est son job !
En fait, l'égo est le gardien d'un certain niveau de notre identité. Son job, même si cela est une illusion, c'est la stabilité. Il est un peu comme le mètre-étalon de la personnalité. Il s'emploie toujours à faire montre de sa légitimité pour vous préserver de tout changement qui risquerait de vous "faire disparaitre".
Sur le chemin, pour entrer en amitié sincère avec soi-même, c'est donc lui qu'il faudra apprivoiser : apprendre à l'écouter chercher à l'apaiser maitriser son langage mental accepter de l'aimer tel qu'il est lui reconnaitre sa juste place.


Aller vers Soi, c'est prendre le risque de Créer

Créer me direz-vous... pour quoi faire ? Et s'il ne s'agissait pas du tout de faire mais simplement de manifester l'être ? Si c'était ça le chemin ! Si cette voie n'était que la manifestation de notre âme sauvage ? Ne serait-ce pas, alors, une voie de re-co-naissance incroyable ?
Il ne serait là plus question de produire, mais d'apparaitre. La peinture, la danse, le collage, le chant, l'écriture, la poésie, la sculpture, la musique, le moulage... mais aussi une manière de méditer, de contempler, de rêver, de recontacter le merveilleux de la vie, de s'émouvoir...
Tout est Sacré dans l'acte de créer et le paradoxe, c'est que cet acte est à la fois une manifestation exclusivement intérieure ET une traduction extérieure, plus ou moins matérialisée.

Ainsi, aller vers Soi, c'est accepter, profondément, de manifester la Source qui nous anime ! Il n'est pas même question ici de la mentaliser ou de la conceptualiser. Car ici, il n'y a aucun engagement à la performance. Aucun objectif de croissance financière. Aucune injonction à être le premier. Il n'y a qu'un seul enjeu : se délester du superflu pour être debout en sa vie !


Il nous reste à retrouver ce chemin pour parsemer nos vies de confiance et de joie de vivre ! (clic sur la phrase violette)


NAMASTE les Cristallins !